Nature & écologie

Partager sur Facebooktweeter cet article

Le miel ? mais qu'est ce que le miel ?

Auteur: le Luminaire
Dernière modification le Lundi 02 juillet 2012

À lire également:

Toute l’activité et l’inventivité des hommes promouvant l’élevage des abeilles sont ciblées sur la production, la récolte et la consommation du miel, seul produit sucrant naturel. Le miel est l’aliment idéal pour soutenir tout effort physique ou intellectuel. C’est un aliment pré digéré assimilé très rapidement par l’organisme et ne donnant aucun déchet métabolique. Ne contenant pas de lipides, une consommation journalière de 4O g, en entretien, ne fera pas grossir. Le miel contient, outre les sucres dont les deux principaux sont le fructose et le glucose, des éléments vitaux en petites quantités : vitamines, sels minéraux…(Voir Bibliographie : M. Bocquet ) Attention à son incorporation dans des liquides trop chauds (thé au miel par ex.) qui détruirait une partie de ses qualités.

Doit-on parler du miel ou des miels ? A partir de nectars différents, caractéristiques de terroirs, les abeilles produisent des miels aux arômes différents. Les terrains, les climats et les hommes engendrent des associations végétales particulières, des sécrétions nectarifères infinies. Il y a autant de miels que de pays.

Le miel aliment idéal ? Oui, bien sûr, à condition qu’il ne soit pas vicié par des résidus inquiétants. L’abeille qui filtre les nectars, les concentre, les transforme par pré-digestion pour produire le miel, nous protège déjà contre des germes pathogènes et divers polluants, en particulier des pesticides solubles dans les graisses puisque nous avons vu que le miel ne contient pas de lipides. Cependant, du miel d’importation chinoise a été refoulé dernièrement car il contenait un antibiotique indésirable, le chloramphénicol ; de même du miel d’exportation français n’a pas été autorisé en Allemagne car il contenait des traces infimes de tétracyclines. Arguments commerciaux ou souci premier de santé publique ? Les antibiotiques dans les aliments, certes à de petites doses, (mais les petites doses sont très pernicieuses) induisent des bactéries résistantes. Pour prévenir cette contamination du miel les apiculteurs prennent conscience qu’il leur appartient de limiter au maximum l’utilisation très codifiée des antibiotiques dans la lutte contre les loques (LOQUES américaine et européenne : deux graves maladies bactériennes contagieuses du couvain des abeilles dont les spores, formes de résistance, sont insensibles aux antibiotiques ). Tous les moyens de lutte actuels, contre ces maladies contagieuses, marginalisent l’emploi des antibiotiques.

Le miel, au rôle alimentaire exemplaire, doit garder une pureté irréprochable.

L’AFSSA ( AFSSA : Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments - Unité abeilles : 06902 Sophia Antipolis), utilisant des techniques d’analyse de plus en plus fines, traque les éventuels résidus. Depuis 2OO3, tous les départements français participent au plan de surveillance. Les mielleries, lieux où est extrait et conditionné le miel, doivent se conformer, de plus en plus, à des normes sanitaires annoncées par des guides de bonnes pratiques, préludes à des règlements européens qu’il convient d’anticiper.

Au cœur des Baronnies, l’apiculture n’échappe pas aux transformations du monde. Elle s’est modernisée, elle souffre des mêmes vicissitudes que les autres régions d’Europe, elle est devenue un volet de l’agriculture nouvelle. Un tout petit volet cependant, un nain économique. Il faut sans cesse rappeler la grande importance des abeilles, agents pollinisateurs incomparables, qui démultiplient la production des autres cultures. Il faut mettre en avant la vigilance constante des abeilles, sentinelles de l’environnement, qui nous accompagnent depuis les temps les plus reculés de notre histoire. Nous entretenons, avec elles, des rapports affectifs et passionnels. L’opinion publique leur est très favorable, aussi longtemps qu’elles resteront douces pour les êtres qui vivent autour d’elles. Et puis, que de mystères entrevus à leur approche !

Activités en rapport