Nature & écologie

Partager sur Facebooktweeter cet article

le petit épeautre : une céréale authentique

Auteur: Syndicat des producteurs de petit épeautre
Dernière modification le Vendredi 27 janvier 2012

le petit épeautre : une céréale authentique le petit épeautre : une céréale authentique le petit épeautre : une céréale authentique

À lire également:

Une production incontournable de notre terroir.

Le Syndicat du Petit épeautre, composé de producteurs de Haute Provence, installé à Mévouillon, continue jour après jour de faire connaître cette céréale locale

Épeautre ou Petit Épeautre ?

Une confusion de vocabulaire existe entre le Petit Epeautre ou Engrain (Triticum monococcum), le Farro (Triticum dicoccum) et le Grand Epeautre ou épeautre (Triticum spelta). Ces dénominations voisines définissent en fait des produits forts différents. Le grand épeautre se compose aujourd'hui de plusieurs variétés sélectionnées.

La mention "Petit Épeautre de Haute Provence», est une IGP (Indication géographique Protégée) le syndicat vous assure la consommation d'une céréale locale et authentique, issue directement d'une graminée n'ayant subi aucune manipulation génétique.

Comment reconnaître le petit épeautre?

A contrario des autres espèces, le petit épeautre a un grain qui n'est pas fendu

Une céréale authentique : Une saveur restée inchangée depuis plus de 10 000 ans

Depuis des milliers d’années l’histoire du Petit Épeautre est étroitement liée à celle des civilisations méditerranéennes. Véritable ancêtre des céréales modernes, les premières traces de sa culture datant de 9000 ans avant JC.

Consommé en abondance jusqu’à l’époque romaine, puis abandonné au profit des blés froments pour des raisons de rendement, le Petit Epeautre ou Engrain fut redécouvert par le grand public il y a seulement une quinzaine d’années.

C’est une plante rustique... elle est cultivée sur des terrains pauvres, dans des conditions climatiques rudes et ne nécessite ni pesticide, ni désherbant et très peu d’eau.

Son cycle est d’environ 11 mois. Semé mi-septembre il se récolte au 15 août.

Sa productivité est faible car elle n’a été soumise à aucune sélection artificielle ( de 10 à 15 quintaux de produit fini par hectare).

Son grain vêtu impose un travail de transformation de longue haleine : le décorticage

Contact : Syndicat des producteurs de petit épeautre de haute Provence : Vente en gros et détail www.petitepeautre.com

Activités en rapport